émonctoire


émonctoire

émonctoire [ emɔ̃ktwar ] n. m.
• 1314; lat. emunctum, supin de emungere « moucher »
Physiol. Organe qui élimine les substances inutiles formées au cours des processus de désassimilation. Émonctoires naturels : anus, foie, méat urinaire, narine, poumon, pore de la peau, rein, uretère, vessie...

émonctoire nom masculin (latin médiéval emunctorium) Organe servant à l'émonction (rectum, anus, reins, narines et peau).

⇒ÉMONCTOIRE, subst. masc.
A.— ANAT., PHYSIOL. Organe ou canal servant à l'élimination des déchets, à l'évacuation des sécrétions de l'organisme. Émonctoires naturels :anus, narines, reins, pores de la peau, urètre; émonctoires artificiels :cauthère, vésicatoire :
L'insuffisance des grands émonctoires, tels le rein et le foie, entraîne une auto-intoxication de l'organisme, due à la rétention de produits qui eussent dû être normalement éliminés avec l'urine ou avec la bile.
DELAY, Ét. de psychol. méd., 1953, p. 213.
P. métaph. Sans doute cette persécution (...) comme tant d'autres, eût pu susciter des héros, elle n'a malheureusement réussi qu'à décharger les émonctoires d'une foule de palabreurs et d'avocats (BERNANOS, Gde peur, 1931, p. 135).
B.— Au fig., péj. [En parlant de pers., de choses qui éliminent ce qui est superflu ou nuisible] Il retrouve l'épiderme éléphantin des mendiants dans l'enveloppe noire et rugueuse des vieux chênes; (...) des trous baillent, des orifices où l'écorce fait bourrelet sur des entailles en ovale, des hiatus plissés qui stimulent d'immondes émonctoires (HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 20). J'avais exigé que ses parents (...) s'abstinssent de venir chez nous. Offense qui ne sera jamais pardonnée. La vierge sale issue de leurs émonctoires nous gratifie d'une scène atroce (BLOY, Journal, 1899, p. 353).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694 puis 1762-1932. GATTEL 1841 enregistre le mot au pluriel. Étymol. et Hist. 1314 emontoire (H. DE MONDEVILLE, Chirurgie, 1485 ds T.-L.). Empr. au lat. médiév. emunctorium attesté au XIIIe s. dans le sens méd. (LATHAM), en b. lat. au sens de « instrument pour moucher les chandelles » (de emunctum part. passé de emungere « moucher »). Fréq. abs. littér. :5.

émonctoire [emɔ̃ktwaʀ] n. m.
ÉTYM. 1314; du lat. emunctus, p. p. de emungere « moucher », de ex- et mungere, même sens; et suff. -oire.
1 Physiol. Organe destiné à éliminer les substances inutiles formées au cours des processus de désassimilation. || Émonctoires naturels (anus, foie, méat urinaire, narine, poumon, pore de la peau, rein, uretère, vessie…). || Émonctoires artificiels (cautère, exutoire, vésicatoire; abcès de fixation).
0.1 Amor conduit sur-le-champ les amants à l'intimité physiologique et il n'y a plus rien de dégoûtant-relatif entre eux. Tous les secrets du corps et des émonctoires sont mis en commun.
Valéry, Cahiers, t. II, Pl., p. 490.
2 (XIXe). Fig. Moyen d'éliminer ce qui est gênant, nuisible. Exutoire.
1 Mademoiselle Cormon était, sans s'en douter, très heureuse de ces petites querelles qui servaient d'émonctoire à ses acrimonies.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 264.
2 La plupart des grandes puissances ont été déterminées, depuis plus de cinquante ans, par le besoin impérieux de trouver des émonctoires, de se procurer à toute force des clients, d'écouler les produits de leur activité, même quand les acheteurs de la veille doivent, de toute évidence, se révéler comme les ennemis du lendemain.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, II, p. 64.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • émonctoire — ÉMONCTOIRE. sub. m. Certaines glandes aux aines, aux aisselles, derrière les oreilles, etc. servant à la décharge des humeurs superflues. Il a les émonctoires des aisselles enflés. On s en sert ordinairement au pluriel.Émonctoire, se dit encore… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • emonctoire — Emonctoire, L emonctoire du cerveau sous les oreilles: du cueur aux aiscelles: du foye aux eines, Vulgus emunctoria vocauit …   Thresor de la langue françoyse

  • emonctoire — EMONCTOIRE. s. m. Certaine glande aux aisnes, aux aisselles, derriere les oreilles &c. servant a la descharge des humeurs superfluës du corps. Il a les emonctoires enflez. On s en sert ordinairement au pluriel, & quelques uns le font feminin …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Émonctoire — L émonctoire est une classe de fonctions anatomiques et de dispositifs cliniques. Fonction anatomique Est dit émonctoire un organe ou une partie d organe qui permet à l organisme d éliminer les déchets, les humeurs surabondantes ou nuisibles.… …   Wikipédia en Français

  • ÉMONCTOIRE — s. m. Il se dit Des orifices du corps par lesquels se rejettent les humeurs surabondantes ou nuisibles. Les pores, les narines, les oreilles, la bouche, etc., sont des émonctoires : on les appelle naturels par opposition aux émonctoires… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉMONCTOIRE — n. m. T. d’Anatomie et de Médecine Ce qui sert à éliminer les humeurs surabondantes ou nuisibles. émonctoires naturels, Conduits de l’organisme par lesquels s’éliminent les humeurs. émonctoires artificiels, Applications telles que le vésicatoire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • émonctoire — (é mon ktoi r ) s. m. Terme de physiologie. Canal, conduit ou, en général, organe destiné à évacuer les humeurs devenues superflues. Les reins sont les émonctoires de l urine.    Terme de médecine. Émonctoires artificiels, les cautères, les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • emonctoriu — EMONCTÓRIU, emonctorii, s.n. Organ sau deschizătură naturală a corpului prin care se elimină secreţiile sau umorile. – Din fr. émonctoire. Trimis de claudia, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  emonctóriu s. n. (sil. monc ) [ riu pron. riu], art.… …   Dicționar Român

  • Alexis Carrel — Pour les articles homonymes, voir Carrel. Alexis Carrel Alexis Carrel Naissance 28 juin …   Wikipédia en Français

  • Nutrition Seignalet — La nutrition Seignalet est un régime alimentaire promu par le Dr Jean Seignalet (1936 2003), qui estimait qu il avait une action préventive ou bénéfique dans un grand nombre de maladies. Il préconise un retour à une nutrition de type ancestral.… …   Wikipédia en Français